Le master « Sciences de l’Information et de la Documentation (SID) » forme les futurs professionnels et scientifiques de l’information, les documentalistes, administrateurs de bases de données, veilleurs, webmestres, community manager etc. Or, la société de l’information n’a pas de frontières, et le global village est une réalité pour nos formations. Aussi, le master SID encourage l’apprentissage de l’anglais, développe les relations internationales, organise des conférences en anglais.

Un voyage au cœur de la British Library et du University College of London

Londres n’est qu’à une heure et demie de Lille. Ainsi nous avons emmené pour la 3e fois un groupe d’étudiants en première année de master SID à Londres, pour une visite de la British Library et du University College of London (UCL) , l’université prestigieuse au cœur du quartier de Bloomsbury.

The British Library

Eduardo Paolozzi’s statue of Newton, British Library, London ; B. Duhamel

A notre arrivée à Londres, nous avons visité la British Library, homologue de la Bibliothèque Nationale de France. Nous y avons découvert une bibliothèque moderne, centrée sur l’usager, mais aussi tournée vers l’avenir. D’ailleurs, c’est ce que nous avons pu constater concrètement lors de la visite guidée effectuée par un des employés de la British Library. Différents espaces et services complémentaires sont proposés comme les traditionnelles salles de consultation, les espaces de travail, équipés ou non de matériel multimédia, des espaces détente, un espace de travail collaboratif dédié aux entreprises et aux entrepreneurs, etc.

Après la visite, nous avons eu le privilège de suivre trois conférences données par des responsables de différents services de la British Library dont les préoccupations sont de développer une bibliothèque toujours à la pointe des technologies. Les trois sujets des conférences : la numérisation des collections historiques (patrimoine), les problématiques de l’information scientifique et technique et enfin l’archivage du web. Nous ressortons de cette matinée assez impressionnés par les idées innovantes que les bibliothèques peuvent mener à l’avenir.

Department of Information Studies, UCL

Mr. Andy Dawson, responsable administratif des formations en « Information Studies« , nous a accompagnés tout l’après-midi. Au programme : petite collation de bienvenue, présentation des masters, puis échanges. Points communs, différences, autant d’éléments d’une autre culture à croiser avec ce que nous connaissons.

British library, B. Duhamel

En fin de journée, nous avons découvert le décor superbe des installations de l’ UCL qui se trouve, à proximité de la gare St Pancras, au cœur d’un quartier vivant de Londres. Espaces technologiques (open space informatique), conviviaux (local associatif étudiant) ou monumentaux (magnifiques bâtiments) : le site a bien des atouts. Et puis n’oublions pas cette rencontre fortuite avec Jeremy Bentham (1748-1862), l’un des fondateurs de l’université dont le squelette a été conservé sous ses habits traditionnels.

Nous sommes chacun repartis avec un Kit du département alors que notre responsable de formation s’est vu remettre la mascotte de l’université, un petit Teddy avec chapeau de doctorant et écharpe.  En résumé, un après-midi enrichissant, emprunt d’humour, de convivialité, d’histoire et de culture.

Au programme aussi et pour les amateurs, du fish & chips bien gras, du Bitter Ale sans bulles et un peu de Xmas shopping.

Et après ?

« Teddy la mascotte » – Joachim Shöpfel

La suite de cet échange : un projet de recherche qui impliquera la British Library, une invitation à la prochaine conférence de Bloomsbury sur l’édition, la préparation d’une école d’été, l’échange d’enseignants, une autre visite en 2013… A suivre ! En attendant, le petit Teddy de l’UCL a trouvé sa place sur le campus de Lille 3, au 2e étage du bâtiment B5 J.

 

Auteurs : Amandine Draux, Benjamin Duhamel, Suzanne Ohier et Joachim Shöpfel