L’université Lille 3, la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH59) et le conseil général du Nord ont signé le 4 avril la convention-cadre qui fait officiellement de Lille 3 l’un des nouveaux membres du réseau des points d’accueil de proximité de la MDPH. Lille 3 assurera désormais sur son site les missions qui sont celles de la MDPH : accueil, information, accompagnement, conseil aux personnes handicapées et sensibilisation de tous aux handicaps. Retour sur ce nouveau partenariat et les actions – présentes et à venir – menées par l’université en faveur des étudiants en situation de handicap…

Ce nouveau partenariat devrait permettre à la MDPH d’ouvrir plus largement sa « maison » et d’assurer plus de proximité pour les étudiants en situation de handicap. » Bruno Lombardo[/pullquote]

Un engagement de l’université sur les questions d’accueil et d’accompagnement des étudiants en situation de handicap à confirmer et encourager

[pullquote align= »right »] »Il est difficile pour tout étudiant de se familiariser avec l’université et de connaître tous les dispositifs qui sont faits pour l’accompagner. Cette difficulté augmente lorsque l’on est en situation de handicap. »

Lors de cette rencontre, Fabienne Blaise, présidente de Lille 3, a rappelé que « l’université s’est déjà engagée depuis plusieurs années dans ces missions. Elle a même décidé de faire plus encore en la matière, mais il est important que ces missions soient maintenant officiellement reconnues et encouragées : cela nous engage et cela permettra aussi aux étudiants en situation de handicap de savoir qu’ils font leurs études dans un lieu où l’on saura les aider à construire leurs projets d’études à Lille 3. » Parmi les futurs engagements de Lille 3 :

    • développement des actions du relais handicap (actions de sensibilisation, de communication, actions aussi de formation à destination des personnels et des étudiants impliqués dans l’accompagnement des étudiants handicapés).
    • création d’une unité d’enseignement optionnelle « Handicitoyen », dans le cadre du prochain contrat quinquennal. Principe ? Former les étudiants de Licence qui souhaitent accompagner les étudiants en situation de handicap au cours de leur cursus universitaire et participer aux actions de sensibilisation et d’information sur le campus et dans les lycées et collèges.
    • repenser le dispositif « référent handicap » pour renforcer le suivi des étudiants en situation de handicap et les aménagements proposés en lien avec les responsables pédagogiques.
    • intensifier les liens avec les partenaires pour mener une politique concertée qui permette des actions d’informations, de formation, d’échanges non seulement avec les structures de l’université, les centres de recherche, mais aussi avec les établissements du secondaire et le monde professionnel.
    • encouragement de la mobilité internationale des étudiants handicapés.
    • accompagnement des étudiants handicapés vers l’autonomie en encourageant les échanges avec les étudiants valides, par le biais d’actions culturelles, d’événements sportifs, d’actions de sensibilisation, d’activités au sein de la maison des étudiants (en projet), et en engageant un travail de fond avec les associations étudiantes pour encourager les étudiants handicapés à prendre toute leur place dans la vie étudiante.

La signature de la convention avec la MDPH permet de donner encore plus de force et de réalité à ces engagements. Le fait que les deux autres universités lilloises soient elles aussi concernées par cette convention devrait permettre de conjuguer les efforts et les forces pour assumer au mieux cette mission importante de service public.

[divider top= »0″]Bruno Lombardo, directeur de la MDPH

Renaud Tardy, vice-président du Conseil Général en charge des personnes en situation de handicap