A l’occasion de la fermeture définitive du consulat de Pologne à Lille, l’université Lille 3 a rendu hommage à son représentant, M. Bernaczyk-Slonski, dernier consul général de Pologne à Lille, lors d’une cérémonie au cours de laquelle Fabienne Blaise, présidente de l’université, est revenue sur l’importance des liens qui unissent notre institution à la culture et à la langue polonaises.
 
Lille 3 accorde une place importante aux études polonaises et à l’enseignement du polonais.

Elle cultive ses partenariats avec de nombreuses universités polonaises, à travers des accords de coopération scientifique ; l’université de Wroclaw est par ailleurs une des universités partenaires du master Erasmus Mundus MITRA.

Grâce au dynamisme des enseignants de l’université et au soutien du consulat de Pologne à Lille, d’importantes manifestations scientifiques ont été organisées ces trois dernières années, qui sont autant d’occasions d’échanges entre nos deux pays et de développement de la recherche à Lille dans le domaine des études polonaises.

On pourrait espérer que la mobilité étudiante soit plus équilibrée : 16 étudiants entrants cette année pour seulement 6 étudiants sortants. Une réflexion est actuellement menée par le service des relations internationales pour inciter un plus grand nombre de nos étudiants à se rendre dans nos universités partenaires.

Un projet de création d’un institut de polonais est actuellement à l’étude ; Lille 3 est dépositaire de  ce qui pourrait en être le cœur : le fonds de polonais du département d’études romanes, slaves et orientales, que la bibliothèque centrale explore avec toute l’attention et le soin qui caractérisent les collègues du centre commun de la documentation. L’opération de catalogage et de signalement dans le Sudoc* de ce fonds, réalisé par le personnel de la bibliothèque centrale de l’université Lille 3, a démarré en décembre 2011 et vient de s’achever, en mars 2013. Ce projet a bénéficié d’un important soutien financier du consulat général de Pologne à Lille.
Quelques chiffres montrent  l’importance de ce fonds pour la recherche : 8856 ouvrages ont été traités,  3866 nouvelles notices bibliographiques ont ainsi enrichi le Sudoc, quasiment toutes en langue polonaise et totalement inédites en France. Le fonds polonais de Lille 3, de 10 000 ouvrages, est désormais signalé sur les plus grands catalogues nationaux et internationaux que l’on peut consulter via internet.
Le SCD espère pouvoir poursuivre cette opération de valorisation du fonds de polonais dans les mois à venir : il s’agira de mettre en place des mesures de conservation pour certains exemplaires uniques, des journaux en particulier, de traiter les archives et d’engager une mission de collaboration en Pologne sur les questions de numérisation.
Il s’agira ainsi à la fois de préserver un fonds précieux pour la recherche et d’en assurer la diffusion pour mettre à la disposition des chercheurs et de ceux qu’intéresse l’histoire contemporaine de la Pologne un grand nombre de numéros particulièrement rares de la presse polonaise, publiés en France à partir de la Première guerre mondiale, et de numéros de la presse publiée en Pologne depuis la Seconde guerre mondiale.

Le fonds d’ouvrages est quant à lui particulièrement précieux pour l’étude de la résistance des Polonais en exil et celle de la transmission de la culture polonaise en dehors de leur territoire.

Ce fonds polonais constitue ainsi un pôle d’excellence documentaire dont peut s’honorer notre université : il fait partie de nos bibliothèques remarquables.

Pour toutes ces actions, le soutien du consulat de Pologne a été déterminant ; l’université Lille  3, à travers sa présidente, tenait donc à remercier M. Bernaczyk-Slonski, dernier consul général de Pologne à Lille, pour avoir ainsi aidé notre université à développer une recherche de qualité et avoir soutenu ces collaborations fécondes entre nos deux pays.

*Le catalogue du Système Universitaire de Documentation est le catalogue collectif français réalisé par les bibliothèques et centres de documentation de l’enseignement supérieur et de la recherche. Il comprend plus de 10 millions de notices bibliographiques qui décrivent tous les types de documents (livres, thèses, revues, ressources électroniques, documents audiovisuels, microformes, cartes, partitions, manuscrits et livres anciens…) http://www.sudoc.abes.fr/