Du métro, il suffit de passer le pont pour arriver sur le campus de Lille 3. Un territoire bordé par la ville, mais qui a ses propres cartes. Ceux qui traversent la route tous les jours pour se rendre à l’université n’ont pas toujours conscience qu’ils pénètrent… dans une ville dans la ville. Théâtre, cinéma, points de restauration et autres commodités, parc, complexe sportif : c’est tout un monde qui est mis à la disposition des étudiants. Mais c’est aussi un environnement trop peu connu pour la population qui l’entoure.

Ouvrir lors des journées du patrimoine les portes de l’université , c’est inviter un public élargi à voir ce qu’est la recherche en Sciences Humaines et Sociales, et c’est aussi l’opportunité pour les chercheurs de présenter l’objet de leurs études. Le programme riche et varié est ainsi à l’image de ce que peut être l’université : un lieu où il est possible de rencontrer des chercheurs issues de disciplines très diverses, ainsi que des personnels administratifs qui ne boudent pas leur plaisir d’organiser un tel événement. On pourra avec eux admirer les bijoux de bibliophilie de l’exposition « 13 livres, 26 regards et plus encore ». Le visiteur découvrira aussi des chercheurs s’intéressant aux relations entre jeu vidéo et cinéma, à la mode (et les aventures de la fraise) ou au goût (de la cuisine antique). Par un programme ludique mêlant encore concert, ateliers enfants ou jeu de piste, tous les âges peuvent se retrouver ce samedi à Lille 3.

Henri Guette
étudiant en Lettres modernes à Lille 3