La scénographie en noir et blanc met en évidence la sobriété et le sérieux de l’exposition sur Michel Foucault, présentée dans le Hall de la Bibliothèque Centrale de Lille 3. Un grand mur noir avec la signature du philosophe, plus les mots « Auteur, Lecteur, Archiviste », nous présentent le célèbre personnage invité à la BU jusqu’au 1er avril, et nous annoncent également la suite de la visite.

Mais attention, ces deux mots, sobriété et sérieux, ne sont pas du tout synonymes d’ennuyeux. On est prêt à revivre, dans un espace d’environ 50 m2, les chemins – personnel et intellectuel – empruntés par Foucault, et qui mettent l’accent sur son parcours lillois entre 1952 et 1955.

«Il représente de nombreuses disciplines de notre université : si c’est comme philosophe que Foucault s’est imposé, c’est comme psychologue que Foucault a enseigné à Lille », affirme l’un des organisateurs de l’exposition, Christophe Hugot.

Un chemin entrelacé

Dès les premières images, prises au Collège de France entre 1974 et 1975, on peut apercevoir la force de ses paroles, sa réflexion permanente nourrie de ses doutes, les gestes d’interrogation et l’envie de transmettre sa pensée aux étudiants et au monde en général.

Ensuite on est submergé dans l’univers de l’auteur. Tout le parcours de l’exposition est lié par la même subtilité avec laquelle Foucault a su joindre la psychologie, la psychiatrie, la philosophie et les sciences sociales ; union qu’il a développée par le biais de la lecture et de l’écriture.

Comme le rappellent les responsables de l’exposition, Michel Foucault lisait ses contemporains, mais aussi des ouvrages anciens, il dénichait des archives, il prenait en note ses lectures, les commentait, les préfaçait, les éditait…tout cela pour qu’elles nourrissent finalement sa pensée.

Il reste encore un univers autour de Michel Foucault à découvrir à la BU : ses moments intimes, ses luttes avec la pensée de son époque, ses annotations, ses documents personnels, ses brouillons tapés à la machine à écrire, ses articles rédigés alors comme psychologue, et même ses livres de comptes…

Bon à savoir :

Initialement prévue jusqu’à 27 mars, l’exposition Michel Foucault sera prolongée jusqu’à mardi 1er avril. Vous avez donc encore la possibilité de vous y rendre !