Jeunes européensPour certains étudiants, les élections européennes revêtent une importance toute particulière. Illustration par l’association des « Jeunes Européens ».

Ils sont jeunes, encore étudiants pour la plupart, tout juste électeurs pour certains. Ce qui les rassemble ? L’Europe. Agir en faveur de la construction européenne et de la mise en place d’une Europe fédérale (les « Etats-Unis d’Europe »), tel est le credo adopté cette association de loi 1901 créée en 1992. Et pour ce faire, les Jeunes Européens engagent trois principes qui leur sont chers : pluralisme, tolérance et ouverture.

Branche française de l’association européenne « Jeunes Européens Fédéralistes » (JEF), les « Jeunes Européens » sont établis dans plus d’une vingtaine de groupes locaux dans l’Hexagone, et Lille figure évidemment sur la liste (voir ici).

> L’Europe s’invite à l’école et à l’université

En vertu du programme « L’Europe à l’École », créé en 1999 et soutenu par le ministère de l’Éducation nationale, ils sensibilisent les élèves de primaire, de collège et de lycée aux enjeux européens. Mais la plupart de leurs actions visent aussi (et surtout) les étudiants. Cafés européens, soirées d’accueil des étudiants Erasmus, référendums de rue ou semaine de l’Europe : toutes les actions sont bonnes pour promouvoir une autre vision de l’Europe.

Lors de la précédente campagne européenne, en 2009, l’association a souhaité « faire vivre l’Europe dans les universités françaises » à travers le projet « Eurotour des facs ». Plus de vingtaine d’entre elles ont reçu leur visite, comme l’Université Lille 2 en décembre 2008 (voir ici). L’occasion non seulement de pousser les étudiants vers les urnes… mais aussi d’inciter les motivés d’entre eux à s’inscrire sur les listes électorales. L’expérience n’a malheureusement pas été renouvelée cette année.

Au-delà des écoles et des universités, les Jeunes Européens souhaitent s’ouvrir, en somme, à tous les citoyens. A ce titre, le groupe local de Lille Métropole a organisé de nombreux événements ces dernières semaines, comme un café-débat sur l’Ukraine (19/03), une conférence des candidats aux européennes (7/05) ou un forum de la citoyenneté (22/05).

*****

> En savoir plus
Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn0