Les évolutions et tendances du web. C’est le thème d’un salon professionnel le 25 mars prochain, Idemm’15. Cinq étudiants de Lille 3 l’organisent.

Selon une enquête récente du Journal des entreprises, Lille est la métropole française dont la création d’entreprises numériques connaît la plus forte croissance ces dernières années. Cette activité est « dopée par l’e-business, la vente à distance, l’édition de logiciels et l’hébergement de sites internet. » Avec la communication digitale, l’intelligence économique et l’e-business, ces thèmes seront justement au cœur du Salon Idemm’15 qui se tiendra durant toute la journée du 25 mars, à Euratechnologie (Lille, Bois Blancs). Il regroupera au total six conférences-ateliers, une table ronde, des débats et un espace exposition qui favorisera les échanges entre participants. 

Gratuit et ouvert à tous, ce salon vise plus spécifiquement la rencontre entre professionnels et futurs professionnels. Pour les entrepreneurs, c’est l’occasion de leur faire découvrir les enjeux actuels d’un secteur en plein essor, notamment dans notre région. Quant aux étudiants, ils peuvent nouer des contacts avec leurs futurs employeurs ou partenaires.

Une des originalités de ce salon est d’être organisé par des étudiants. Tous suivent le cursus d’un master professionnel qui forme aux nouveaux métiers du web, Idemm (Ingénierie Documentaire, Édition et Médiation Multimédia). Rémi, Charlotte, Laureen, Fayçal et Xinyi ont tous les cinq choisi de porter à bout de bras la première édition du salon Idemm’15.  Soutenus par leurs enseignants, notamment Ismaïl Timimi, responsable de la formation, ils se sont organisés comme une véritable entreprise. Concept, animation d’ateliers, choix des thématiques et des intervenants, gestion financière et logistique, communication et promotion, rien n’a été laissé au hasard.

RémyRémy Boulier est chef de projet. Avant d’intégrer le master, il a suivi une formation en information et communication (Infocom à Lille 3). Son rôle : répartir les tâches, suivre l’état d’avancement du projet, trancher quand tout le monde hésite et surtout trouver des solutions aux problèmes qui, inévitablement se posent lorsqu’on organise un tel événement. « C’est un poste polyvalent, explique-t-il. Ce n’est pas toujours facile : il faut respecter le budget et nos délais étaient improbables… Nous avons dû faire des choix. Mais on est au cœur de l’action, c’est concret et je suis content d’ajouter une touche « événementiel » à mon CV. Le succès du salon sera une très grande fierté pour toute l’équipe. »

CharlotteCharlotte Acciari a en charge la communication et les partenariats. Issue d’une filière en sciences de l’information et du document (SID, à Lille 3), elle se penche tout particulièrement sur les côtés pratiques de l’organisation. « Je trouve des intervenants, je discute avec eux de leur intervention ou des animations qu’il est possible d’organiser en marge du salon… C’est vraiment passionnant ! Ma plus grande fierté, c’était lorsque Laurent Evain, manager e-commerce, nous a dit oui. C’était mon premier oui après plusieurs non et sa renommée nous a ouvert bien des portes. »

z6Vobvz9_400x400 (150x150)Fayçal Belmadi est le community manager. Après un parcours en marketing, spécialité en e-commerce, il souhaite découvrir le monde du social media qui le passionne. Souriant et optimiste, son rôle consiste à promouvoir le salon, notamment sur les réseaux sociaux. « Nous avons déjà 110 abonnés à notre compte Twitter et 60 à notre page Facebook, se réjouit-il. Nous prévoyons de couvrir en direct le salon sur Twitter et peut-être de le retransmettre sur la WebTV de Lille 3 ! Nous allons aussi organiser un tweet-café : un café offert pour chaque tweet envoyé ! » Une animation rendue possible grâce à un partenariat avec une agence de communication digitale, On prend un café.

XinyiXinyi Situ vient de Shanghaï. Cela fait maintenant trois ans qu’elle est en France. Spécialisée dans la conception et la production multimédia, elle souhaite parfaire ses compétences dans la gestion de projet web. « La France est une référence en matière d’organisation de salon, dit-elle. Il y en a beaucoup. C’est très instructif pour moi. J’ai réalisé les affiches du salon et j’appuie Laureen dans la mise en place du site, des graphismes, etc. Je suis toujours très fière des retombées positives. Et je dois dire qu’on a eu beaucoup de compliments. »

LaureenLaureen Flament, elle, vient de Paris. Initialement formée aux métiers du livre, elle aimerait se spécialiser dans l’animation en bibliothèque. « Nous travaillons de concert, Xinyi et moi. Je m’occupe du site et de son contenu, des éléments graphiques, entre autres. C’est un vrai travail d’équipe et je découvre comment se gère un tel événement. Une expérience très enrichissante. »

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn0