Se rencontrer pour discuter et réfléchir. Ce sont les objectifs des cafés-philo, qui se tiendront tous les mois à la bibliothèque universitaire. Cette année l’événement s’est donné un but : rédiger une constitution.

Ces cafés seront ouverts à tous. Peu importe que vous n’y connaissiez rien : « il n’y a pas de permis ou de diplôme requis pour penser le bien commun. » Tout le monde, en principe, est légitime. En principe, car les précédents du Traité constitutionnel européen ou du référendum islandais, ont bien montré que les institutions ne prévoyaient pas vraiment cette irruption du citoyen dans leur propre refonte. C’est précisément l’une des questions à laquelle vont tenter de répondre les cafés. Qui a autorité pour créer ou amender une constitution ? Comment toucher aux fondements d’une société, alors que celle-ci est en train de fonctionner ? Le groupe, dont la composition évoluera forcément au fil de l’année, se donnera des règles de fonctionnement, documentera ses discussions et ses éventuels désaccords. N’hésitez pas à participer !

La présentation du projet se trouve sur ce site :

Ce dernier en donnera l’état d’avancement, et mettra en ligne les comptes-rendus des séances. Ces dernières auront lieu à l’espace Vie étudiante de la bibliothèque universitaire centrale. Le compte Twitter de la bibliothèque de philosophie annonce les mises en ligne.

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn0