Un nouvel outil, fund it, rassemble sur un même site tous les financements internationaux (et séjours de recherche) accessibles aux chercheurs en sciences humaines et sociales.

En matière de financement de la recherche, force est de constater que l’horizon national est pour le moment en partie obscurci (même si le nombre de projets soumis à l’Agence nationale de la recherche (ANR) augmente fortement en sciences humaines et sociales (SHS) − +54 % pour le défi Sociétés de 2015 à 2016 −, le taux de réussite reste modeste). Pour autant, le taux de participation des chercheurs français (toutes disciplines confondues) à des financements internationaux est faible alors que leur taux de réussite est plutôt important (voir encadré). Comment encourager le dépôt de projets en sciences humaines et sociales ? D’abord, en informant bien les chercheurs sur ces financements. C’est l’objectif de Fund it, un nouveau portail dont l’équipe a réalisé récemment une démonstration à la maison européenne des sciences humaines et sociales (MESHS) à Lille.

Fund it s’adresse aux chercheurs français en sciences humaines et sociales qui veulent séjourner à l’étranger pour des résidences de recherche ou trouver des financements en France, en Europe ou à l’international, et aussi aux chercheurs étrangers qui souhaitent effectuer un séjour de recherche en France. C’est d’abord un moteur de recherche qui recense de façon presque exhaustive les appels à projets en cours, qu’ils soient nationaux ou internationaux (ANR, H2020, etc.). Chaque appel est évalué en fonction du taux de SHS quand il s’agit de projets interdisciplinaires (par les points de contact nationaux pour H2020).

D’autres outils sont mis à disposition sur le site : un blog, une newsletter mensuelle et des groupes de discussion qui permettent notamment de converser avec les chercheurs inscrits sur la base et ainsi de construire des réseaux pour échanger, collaborer et innover. Le blog est une mine de conseils (par exemple, le guide de mobilité) et de témoignages de chercheurs, de porteurs de projets, d’acteurs du financement et de la mobilité de la recherche et d’institutions qui financent ou accueillent des recherches.


Fund it : le témoignage d’une chercheuse sur le programme Newton International Fellow.

Ouvrir un compte personnel sur Fund it, permet de sauvegarder votre recherche et de mettre en favoris appels et institutions pour recevoir des alertes automatiques (nouveaux appels correspondant à votre recherche, approche des échéances de soumission des candidatures). Parmi les évolutions à venir du site, une catégorisation des appels par thématiques est prévue pour la rentrée (la classification est faite par discipline pour le moment). Il sera possible aussi de trier les appels selon l’expérience de recherche (par un système de curseur indiquant le nombre d’année après la thèse) qui est parfois un critère pour certains appels.

Pour le montage de vos projets, l’équipe de la direction de la recherche est à votre disposition. Le pôle valorisation et partenariats développe une réelle expertise dans l’accompagnement au montage et le suivi de tous les projets de recherche, et compte dans ses rangs le point de contact national Action Marie Sklodowska Curie pour Horizon 2020.

Pourquoi créer Fund it : la réponse de l’équipe

« Nous avons créé Fund it dans le but de subvenir au mieux aux besoins des chercheurs et enseignants-chercheurs, notamment en intervenant à la base de tout projet de recherche. La recherche de financement ou d’une résidence de recherche peut être longue, fastidieuse et décourageante. C’est pourquoi, si l’on veut que le potentiel de recherche français puisse acquérir une plus grande place à l’international, il est essentiel de lui rendre accessible toute l’information disponible sur un seul portail. Il faut considérer Fund it comme un portail vers l’international, une formidable opportunité de se former ou d’entamer des recherches auprès des meilleurs chercheurs internationaux !

Leur conseil :

« Utilisez la fonction « Sauvegardez votre recherche » : en enregistrant une recherche, vous n’aurez plus besoin de venir tous les jours sur la plateforme, nous vous alerterons par mail dès qu’un nouvel appel correspondant à vos critères sera publié. »

Projets internationaux : le paradoxe français

Les chercheurs français déposent peu de projets internationaux, alors qu’ils y réussissent plutôt bien. C’est le cas par exemple des bourses ERC Advanced Grants. Entre 2008 et 2014, sur 347 projets retenus pour financement, on compte 110 projets britanniques, 45 français, 38 italiens, 34 néerlandais, 33 allemands, 20 espagnols. Les bons chiffres britanniques s’expliquent par une soumission de projets très importante : 736 propositions britanniques, 456 italiennes, 287 espagnoles, 269 néerlandaises, 267 allemandes, et 248 françaises.

Le classement en fonction des taux de succès des différents pays, en recensant le nombre de projets financés par rapport au nombre de projets soumis, est différent et la France y occupe la première position :

  1. France : 18 %
  2. Grande‐Bretagne : 14,8 %
  3. Pays‐Bas : 12,6 %
  4. Allemagne : 12,35 %
  5. Espagne : 8,4 %
  6. Italie : 8,3 %

Partagez votre témoignage sur le blog de fund┋it

Vous êtes parti dans le cadre d’une résidence de recherche à l’international, vous avez obtenu une bourse de recherche ? Vous représentez une institution qui offre des bourses, ou invitez des chercheurs en résidence ?
En nous livrant votre témoignage, vous aiderez des centaines de candidats à réussir !

Contact: Christiane ou Julien

Liens :